• Un projet à partir d'un album

    Comme concevoir un projet à partir d'un album?

    Etape 1 : choisir un album qui vous plaît, adapté à l’âge des élèves et qui a des qualités graphiques et littéraires.

    Pour un début de MS, j’ai choisi l’album « Histoire courte d’une goutte », de Béatrice Alemagna aux Editions Autrement. L'album existe en différents formats dont un grand, bien adapté à une lecture en groupe.

    Un projet à partir d'un album

     Pourquoi cet album?

    • La couverture est graphique : elle peut être reproduite en début de Moyenne Section avec la technique craies grasses + encres de couleur. Cela va permettre d’ouvrir un atelier de peinture où les enfants pourront venir plusieurs fois, à leur guise, faire des essais. Après avoir expérimenté, s’être entraînés, les élèves pourront faire une production finale qui pourra être affichée ou utilisée pour faire la couverture du cahier de travail.
    • Une ouverture « explorer le monde » pour débuter l’année, avec des ateliers autour de l’eau : remplissage, transvasements…
    • Le texte est de qualité et parle à l'imaginaire des enfants. C'est un album de littérature enfantine.

    Etape 2 : constituer un réseau d’albums

    Via internet, en tapant « bibliographie sur l’eau en maternelle »

    on obtient : https://www.babelio.com/liste/3960/Theme-EAU-Maternelle-GS

     Très bien et suffisant pour démarrer.

    Cela va permettre de constituer un « réservoir » d’albums pour

    • lire plusieurs fois par jour une histoire
    • étoffer l’imaginaire des élèves
    • apporter des connaissances avec des livres documentaires
    • créer une culture commune au groupe classe.

    On peut aussi faire une recherche avec « nuage » ou élargir sur des albums avec des poissons : série « Petit poisson » … par exemple.

    Votre travail de préparation va maintenant consister à se procurer ces albums en les recherchant à la bibliothèque de l’école ou dans une bibliothèque municipale. Penser à les réserver sur le site de la bibliothèque pour gagner du temps. Beaucoup de villes proposent des abonnements spécifiques pour les enseignants permettant d’emprunter beaucoup plus d’ouvrages pour plus longtemps (à Paris et à Lyon, 30 documents Jeunesse pour 6 semaines).

    On ne peut pas faire classe en maternelle sans avoir plusieurs albums à lire par jour.

    Etape 3 : rechercher des activités

     A partir des albums que vous avez, faire une recherche pour chacun d’eux et voir ce que les collègues proposent comme activités. Encore une fois, pour être efficace, passer par images pour rapidement sélectionner une production qui vous parle tout de suite parce que

    • vous voyez comment la réaliser
    • elle est adaptée aux capacités des élèves

    donc vous allez pouvoir mettre rapidement vos élèves en activité.

    • le résultat est joli
    • vous allez pouvoir l’exposer

    donc vous allez pouvoir mettre en valeur le travail de l’enfant pour construire son estime de soi et faire un lien avec les familles en montrant ce que l’on fait à l’école.

     Ateliers que l'on peut proposer : 

    Un projet à partir d'un album

     

    Des traces de bouchons de différentes tailles : intéressant sur ce papier noir

    Chez des PS, on laissera un atelier ouvert plusieurs jours pour laisser du temps aux enfants de faire des essais (tremper le bouchon dans une barquette, frotter, faire rouler...). Le rôle du maître sera de commenter à haute voix ce que fait l'enfant.

    Puis on lui apprendra à tamponner.

     

    Un projet à partir d'un album

    Plusieurs actions sur cette production :

    - à l'encre, des coulures : sur un plan vertical, avec un pinceau imbibé d'encre appuyer en haut de la feuille et observer la goutte qui coule

    - remplir les interstices avec un pinceau et/ou une petite brosse, le doigt, des cotons-tiges... en s'appliquant. 

    Réalisez vous-même cette production avant de la proposer aux élèves. Cela vous permettra d'analyser les difficultés éventuelles et de leur montrer ce que vous leur proposez. Vous pouvez aussi commencer la réalisation et la poursuivre devant eux en regroupement : tout ce que vous allez dire à ce moment là, expliquer, commenter va rentrer dans l'apprentissage. 

    J'explique ce que je fais pour apprendre aux élèves à dire ce qu'ils font.

    Pour cette production, 2 ou 3 séances sont à prévoir chez des MS ou des GS :

    séance 1 : réaliser des coulures

    séance 2 : s'entraîner à faire des empreintes de ronds à la peinture (ne pas frotter, mais laisser faire ceux qui ont encore besoin de "patouiller" : "aujourd'hui, tu as frotté le pinceau. Regarde, on n'a pas les points qu'on voulait. Demain, tu réessaieras."

    Avec un pinceau, une petite brosse ronde, le doigt. Explorer, faire des essais puis analyser en groupe ce qui est le plus adapté

    En parallèle,

    un atelier de graphisme où l'élève s'entraîne à tracer des ronds entre 2 lignes (même écart des lignes pour les MS, écart variable chez les GS pour adapter son geste...)

    un atelier de manipulation avec des bouchons : libre au début, puis avec un modèle, seul ou à plusieurs... taper "mandalas avec des bouchons".

    séance 3 : production finale sur la production de la séance 1.

     

    Un projet à partir d'un album

    Chez des GS, tracer les tuyaux (faire 2 traits parallèles, gérer les croisements... c'est difficile! Comment vous y prendriez-vous? Faites le pour comprendre les difficultés qui vont se poser et comment les résoudre.

    Analyser avec eux ces difficultés, pointer qu'elles existent mais qu'ensemble on va trouver des solutions pour les résoudre, laisser du temps pour s'entraîner sur une ardoise (pour effacer et recommencer).

    Un enfant réussit : lui demander d'expliquer aux autres comment il a fait. 

    Ce sera plus facile de tracer ce circuit à la peinture.

    Puis il faudra choisir la bonne taille des gommettes. On entre dans les mesures!

    (La production ci-dessus est une adaptation d'une illustration de l'album choisi. Merci à la Classe de Marion http://laclassedemarion.eklablog.com/histoire-courte-d-une-goutte-a107475694 )

     

    Un projet à partir d'un album

    Une représentation de l'eau avec de la pâte à modeler: les cailloux, l'eau de la rivière

    Pour apprendre à faire des boules, des colombins, à assembler...

    Pour garder la trace de cette production, le maître photographie en mettant à côté de la production le nom de l'enfant... Il peut déjà commencer à noter qui sait faire des boules, qui doit encore s'entraîner (début d'évaluation en situation...)

    Pour aller plus loin, le site de l'ICEM pédagogie Freinet :https://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/14046

    Etape 3 : compléter votre projet avec

    - des comptines : FLic, floc, flic, floc, la petite goutte d’eau, flic, floc est tombée sur le carreau

    Une goutte d’eau est tombée du ciel (Guy Thomas) https://www.youtube.com/watch?v=9NlzVJf7PGs

    - des écoutes de bruit d'eau : la pluie, la mer, une baignoire qui se remplit, se vide, l'eau du robinet. Apprendre à les nommer, les reconnaître...

    - des jeux de manipulation avec de l'eau : remplir, transvaser...

    Est-ce que cet article vous aide à démarrer votre classe? N'hésitez pas à poser des questions en commentaire.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Agathe
    Mercredi 4 Octobre 2017 à 18:36
    Merci pour cet article très clair et très utile!
    2
    Valérie
    Samedi 11 Novembre 2017 à 17:14

    Très utile pour démarrer en maternelle!

    Merci!

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 13 Novembre 2017 à 11:48

    Merci Valérie, d'autres sujets pourraient-ils vous aider?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :