• Premiers contacts avec les élèves

    Les élèves ont besoin de savoir qu’ils existent à vos yeux. Ils doivent ressentir chacun votre attention aussi bien quand ils font quelque chose de bien, que quand ils font "une bêtise"...

    Premiers contacts avec les élèves

    Individualiser la classe

    Les élèves ont besoin de savoir qu’ils existent à vos yeux. Ils doivent ressentir individuellement votre présence.

    Dès le 1er jour de classe, il faut établir un contact avec chacun d’eux et ne pas se laisser phagocyter par 1 ou 2 élèves qui pleurent.

    - Prendre un enfant par la main, mais aller voire un petit groupe qui joue en s’adressant à eux.

    -Avoir un enfant assis sur ses genoux, mais commenter en même temps les dessins de ceux qui sont à la table de dessin…

    L’enseignant doit être très présent. Circuler dans la classe ne suffit pas. Les élèves sont très sensibles à cette première relation.  Il faut donner à chacun le sentiment qu’il existe aux yeux de l’adulte : « Tu m’intéresses, et au-delà... ta réussite m’importe! "

    Plus c’est explicite et mieux ce sera

    Se poser les questions :

    -        que savent-ils de ce que j’attends d’eux ?

    -        que savent-ils de l’école ?

    -        que comprennent-ils de ce que je dis ?

    « On va s’assoir sur le banc… » : encore faut-il savoir ce qu’est un banc… « Les enfants vont s’assoir comme Mehdi, sur le banc… ça c’est le banc (en le touchant). Moi je m’assois au milieu, sur la chaise. C’est la chaise de la maîtresse.»

    On ne peut pas exiger des élèves ce qu’ils ne savent pas. Et à la maternelle, ils ont tout à apprendre du fonctionnement implicite de l’école!

    Petit à petit, il faudra que l’élève comprenne :

    -        que le maître sait où il va

    -        ce qu’il accepte et ce qu’il n’accepte pas

    -        son degré d’exigence

    -        sa capacité d’écoute et d’accueil de la parole (« encore une question et on passe à … »)

    Le maître dit ce qu’il fait  à être explicite, les élèves doivent savoir ce que l’on attend d’eux

    et fait ce qu’il dit               à être rigoureux, cohérent et juste.

     

    On rythme ses premières journées 

    On alterne entre des temps collectifs (quelques minutes pour écouter une histoire lue, mimer une comptine, chanter) et des temps individuels de jeux (dans les coins, avec du matériel), des déplacements et des temps dans la classe, des temps de mouvements dans la salle d’évolution et des temps plus calmes...

     

    Les premiers jours, ce que propose l’enseignant est moins important que ce qu’il est : présent, disponible, ferme et bienveillant.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :