• La relation avec les parents

    Il est important dès le début que les parents vous situent comme la personne responsable de la classe.

    La relation avec les parents

    L’acceuil le matin

    Attention aux ATSEMs installées depuis des années dans l’école, qui, en voulant bien faire et vous aider, prennent la fonction d’accueillir les parents le matin.

    C’est vous  qui devez avoir ce rôle et être à la porte pour

    -    - accueillir individuellement chaque parent et chaque enfant, par un bonjour souriant : « Bonjour, tout va bien aujourd’hui ? Pas de changement ? Entrez… » sans plus s’étendre. Ce n’est pas le moment de parler de l’enfant alors que d’autres parents attendent

    -      - vérifier et noter (toujours au même endroit et près de la porte, sur un cahier, un coin de tableau…) les changements d’organisation de la journée de chacun de vos élèves (nouvelle personne qui vient le chercher, suppression de la garderie). Ce n’est pas à 16H30 que vous vous souviendrez de ce qui a été dit ! L’idéal est d’avoir un endroit où ces informations sont aussi visibles pour les animateurs du périscolaire s’ils viennent chercher les enfants dans la classe.

    -     - signaler la fin de l’accueil : « les parents, c’est l’heure de quitter l’école » (ne pas laisser des parents traîner, ils prendront vite l’habitude)

    Expliquez à votre ATSEM que vous souhaitez qu’elle s’installe à une table d’activité (jeu de société, puzzle…)

     

    Signaler les bobos et accidents

    Les parents y sont très sensibles. Ils n’acceptent pas de récupérer leur enfant le soir avec une morsure, des griffures ou une bosse sans avoir d’explication.

    Vous ne devez jamais faire comme si vous n’aviez rien vu.

     Soit vous avez vu l’incident et vous l'avez géré :

    - réconforter et soigner l’enfant qui a été mordu (mettre de la glace), punir celui qui a mordu après lui avoir réexpliqué les règles de la classe et de l'école (cf article du blog sur l'autorité).

    - Au parent, vous direz en montrant la trace : « il a été mordu ce matin. J’ai mis de la glace et puni le petit copain. » Quelques mots neutres pour expliquer la situation : « ils se disputaient une voiture. Je les ai séparés. ».

    - Si les parents vous « attaquent » le matin, ne soyez pas sur la défensive : « je comprends, je vais bien l'observer. »  Vous pouvez rajouter : « vous savez, ce n’est pas toujours facile d’éviter une griffure. C’est très rapide quand ça se passe et avec 28 élèves, je ne suis pas toujours à côté. »

    C’est vrai que c’est difficile d’éviter toute bagarre durant 6 heures d’école. Mais c’est votre devoir d’assurer la sécurité de tous vos élèves pendant les temps de classe et de récréation.

     

    Soit vous observez qu’un enfant est griffé mais vous ne savez pas comment c’est arrivé :

    Quand le parent ou la nourrice vient chercher l’enfant, dites : « il a été griffé, il ne m’a pas dit comment. Je l’ai désinfecté. C’était après la récréation ». Les parents vont déjà être rassurés de voir que cela ne vous a pas échappé. Il vaut mieux anticiper qu'ignorer.

    De même, le matin, observez l’enfant quand il vous dit bonjour. « Oh mais tu as une grosse bosse ! » Le parent expliquera : « oui, il s’est cogné hier soir à la table ». L’accident peut arriver aussi bien à la maison qu’à l’école et les parents accepteront mieux ce qui se passe à l’école s'ils doivent reconnaître que ça arrive aussi quand leur enfant est à la maison.

    Pour une blessure plus grave : dent qui bouge, coup près de l’œil, grosse bosse, n’hésitez pas à appeler un des parents.

    Soit parce qu’il faut qu’il amène son enfant chez le médecin (points de suture nécessaire, enfant avec un étourdissement, comportement anormal après un choc…)

    Soit pour simplement le tenir informé : « il est tombé, et s’est fait mal à une dent. Cela ne me paraît pas grave mais je voulais vous prévenir au cas où vous voudriez l’amener chez le dentiste ». Les parents apprécieront toujours et seront en général soulagés de voir qu’il n’y a qu’une lèvre un peu gonflée le soir. Mais cela aidera à établir entre eux et vous une relation de confiance.

     

    N’oubliez pas que c’est vous, l’enseignant de la classe, qui êtes responsable de vos élèves sur tout le temps scolaire. Vous devez être très vigilant et ne jamais montrer qu’une information importante concernant un enfant vous a échappée.

     

    Ne restez jamais seul face à une situation qui vous inquiète ou qui vous pose problème. Transmettez systématiquement l’information à votre directeur(rice).


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :