• Emploi du temps et ateliers

    Ateliers dirigés, libres, d'inspiration Montessori, à inscription... comment faire fonctionner la classe? Il n'y a pas une solution "magique", sinon, on le saurait!

    A chacun(e) de trouver, à force de tâtonnements, le fonctionnement qui convient le mieux : à ses objectifs d'enseignement, mais aussi à ses élèves. L'objectif : avoir une bonne ambiance de classe, avec des élèves en activité qui APPRENNENT!

    Voici l'organisation mise en place dans ma classe de MS et qui "fonctionne" bien en alternant différentes modalités d'ateliers....

    Un démarrage en douceur

    L'accueil parents et enfants à l'entrée de la classe doit se limiter à une dizaine de minutes. .. Attention, certains parents peuvent vite prendre l'habitude de prendre leur temps ...

    Dès que les parents sont partis, j'ai un temps d'environ 1/2 heure que j'appelais "accueil prolongé". Mais ce terme peut donner l'impression qu'on ne fait pas grand chose, passant d'une table à l'autre ou surveillant que tout se déroule bien...

    L'organisation de ce temps est celle d'un '"accueil" : des activités sont installées avant l'arrivée des enfants. Ces activité ont été réfléchies. Ce n'est pas juste un bac de jouets que l'on sort en arrivant le matin. On peut donc appeler aussi ce temps ateliers "ouverts", en complément des coins-jeux.

    Mais on est dans  "l'accueil", car on est dans un temps de transition entre la maison et l'école. On laisse du temps aux enfants d'arriver et de s'installer en classe. Ils vont où ils veulent, on accepte qu'un enfant reste assis sur le banc ou papillonne...

    Parmi les activités proposées, il y en a une où je m'installe, avec un positionnement qui me permet de voir l'ensemble de la classe. Les enfants viennent en fonction de leur envie. 

    Chaque jour, je suis présente à une activité d'accueil différente :

    - lundi : table de dessins-graphisme. Je fais remarquer les signes graphiques intéressants qui apparaissent dans les dessins libres, j'invite à poursuivre une production, à commenter un dessin, j'écris devant eux...

    - mardi : jeux de construction. J'aide à suivre un modèle, résoudre un problème d'équilibre, comparer des hauteurs... Je verbalise ce qu'ils font.

    - mercredi : puzzles. Je note sur un tableau les réalisations de chacun, incite à passer à un niveau plus difficile. Je leur apprend à se repérer et bien orienter les pièces...

    - jeudi : jeux de société. On apprend les règles d'un nouveau jeu. Et on joue! Je repère les enfants qui ont des difficultés avec les dés ou pour déplacer un pion.

    - vendredi : lecture conjointe et/ou relecture des albums de la semaine dans le coin bibliothèque.

    Cela va me permettre d'observer, solliciter, encourager les élèves dans des activités où ils seront seuls les autres jours de la semaine et donc de les inscrire dans une démarche de progrès. En les aidant à dépasser un obstacle (faire un puzzle avec un enfant en lui expliquant comment on fait) mais aussi en instituant un moment de langage important en leur demandant d'expliciter ce qu'ils font.

    En 1/2 heure, on a le temps de voir beaucoup d'élèves : j'appelle ceux que je veux solliciter le plus. 

    Je peux aussi décider de faire un temps fort : pendant une semaine ou plus, découverte d'un nouveau jeu (en suivant par exemple la progression de "vers les maths"). L'objectif est de voir tous les élèves en acceptant qu'ils puissent venir plusieurs fois. J'ai donc une fiche de pointage que je renseigne au fur et à mesure du passage des enfants. Cela permet de repérer les besoins des élèves, d'offrir plus de temps de présence avec le maître à ceux qui en ont besoin. Cela permet de prévoir des groupes de remédiation. Surtout, on se donne du temps de faire et refaire l'activité. 

     

    Un temps de regroupement

    Pour observer une réalisation produite pendant le temps d'accueil, donner à voir à tous et envie de faire, partager et échanger sur comment un enfant a procédé, comment un autre a progressé... 

    Pour lire un album

    Pour présenter une nouvelle activité.

     

    Un temps d'ateliers dirigés

    J'entends par ateliers dirigés que c'est la maîtresse qui décide qui va à tel atelier et j'organise une rotation sur plusieurs jours de la semaine. Cela peut être avec des groupes de couleur hétérogènes, mais je peux aussi décider de répartir la classe en 3 groupes (pour des ateliers de langage), ou créer de nouveaux groupes en fonction des besoins de chacun. Ce type de fonctionnement "par rotation" est un peu passé de mode, mais c'est de mon point de vue le seul moyen de travailler avec chaque élève. Il y a un groupe avec une activité d'apprentissage avec la maîtresse, un groupe en entraînement avec l'ATSEM et 2 ou 3 groupes en autonomie. TOUS vont être confrontés aux mêmes situations d'apprentissage.

    Volontairement, c'est aussi un moment de la journée où l'enfant ne choisit pas. De mon point de vue, - mais on peut en discuter -, c'est aussi éducatif. Et cela permet aussi à chaque enfant d'être confronté à un type d'activités vers lequel il n'irait pas forcément spontanément. Ils savent qu'à ce moment de la matinée, ils n'ont pas le choix...

     

    L'après-midi

    Un regroupement,

    avec des activités rituelles et une lecture d'album, directement en entrant en classe. Puis,

    Un temps d'ateliers type Montessori ou ateliers individuels

    Mais les activités ont été disposées sur les tables pendant le temps de midi. Il y a autant d'activités que d'enfants + 1 ou 2 afin qu'ils aient tous la possibilité de choisir. J'invite les enfants à aller s'installer "banc par banc", en faisant attention de ne pas toujours appeler le même banc en premier. "Les enfants du banc de Rémi, vous allez vous installer." Et je rappelle les règles : "activités individuelles (ou au plus à 2 pour les jeux type Smartgames), ça veut dire qu'on fait tout seul". Cela va permettre d'assurer en début d'après-midi un temps calme.

    Des ateliers ouverts

    Vient qui veut... En ce milieu d'après-midi, pas d'ATSEM en classe. Les ateliers autonomes sont toujours disponibles sur les tables, un jeu de construction est rapidement installé dans le coin regroupement, les coins jeux d'imitation sont accessibles. Le choix des activités s'est élargi.

    Je suis disponible pour un nouvel atelier : peinture, jeu de société, plantations... Si production, elle peut être collective ou individuelle. Dans ce cas là, j'appelle les enfants. Je propose l'atelier plusieurs jours de suite, ainsi tout le monde peut en profiter, plusieurs fois si l'envie y est.

    Avec ce mode d'organisation, la journée est bien remplie et variée, aussi bien pour les enfants que pour moi. Cela me permet d'établir beaucoup d'interactions individuelles, indispensables avec des jeunes enfants.

    Et vous, quels sont vos points forts d'organisation de classe?


  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Janvier à 09:25

    Quand je parle d'un accueil de près de 3/4 d'heure, c'est en incluant le temps où les parents accompagnent leur enfant en classe : de 8h20 à 8h30-40 suivant les écoles. Suivant les règlements intérieurs, il est souvent nécessaire de signifier à quelques parents le moment où ils doivent sortir de la classe. Il reste une vingtaine de mn pour être vraiment disponible pour les enfants.

    2
    Ariane
    Lundi 22 Janvier à 01:47

    Bonsoir,

    A quel moment faites vous les rituels? ( présents, absents and co...) Pendant le temps regroupement?

    Une conseillère pédagogique est venue me voir très récemment et m'a dit que mes rituels étaient trop longs. J'ai un rituel en anglais également...qui est également trop long a son goût...On chante, les élèves adorent !

    En fait la classe commence à 8h. j'ai un temps d'accueil de 20 min ou les enfants vont où ils veulent, ensuite les rituels puis les ateliers qui commencent vers 8h50 - 9h. (5 groupes d'élèves). 

    J'oublie de dire que j'ai une classe MS (14)/GS(11), et que c'est ma 1 ere année en maternelle ( Je suis T3), et que j'ai 12 élèves au comportement très difficile dont 1 avec AESH.

    Je m'inspire beaucoup des fichiers ressources nathan ( une année en MS et GS), ainsi que les accès ... mais pour la pratique c'est pas encore ça ...

    Je suis contente d'avoir découvert votre blog, qui me donne qqs solutions et conseils !

     

     

     

      • Lundi 22 Janvier à 12:31

        Bonjour Ariane,

        En effet, je fractionne beaucoup les activités rituelles, et du coup il peut y en avoir à plusieurs moments de la journée. Je trouve que le guide Retz sur les activités rituelles apporte vraiment un nouveau regard. J'en parle sur le blog dans l'article "Programmer les rituels", http://debuteralamaternelle.eklablog.com/programmer-les-rituels-a132246726

        D'une part, il met en avant le fait qu'un même rituel ne peut pas convenir une année entière sinon il devient une routine et qu'il faut donc réfléchir à une programmation et d'autre part qu'il est intéressant de mettre en place des activités rituelles "individualisées", où 1 ou 2 élèves font un comptage, un pointage... Le groupe a ensuite le rôle de valider et/ou de vérifier ce qui a été fait. Cela a l'avantage de ne pas avoir un groupe classe qui décroche pendant qu'un élève peine à écrire la date par exemple. Cela donne par exemple : "Meidi, ce matin à l'accueil, tu as écrit la date au tableau. Qui veut essayer de la lire?  Rose, essaie. " "Oui mais Meidi, il a oublié le "D". "Ah oui , tu as raison, alors qu'est-ce qu'on lit : LU NI", Marion vient rajouter le D, regarde l'étiquette de LUNDI pour t'aider si tu en as besoin..." C'est autre chose que de regarder l'enfant écrire, et de lui dire "Attention, tu as oublié le D ". La réflexion sur l'écrit n'est pas la mêmeet l'intérêt du groupe non plus!

        Et si les enfants aiment chanter en anglais, ne les en privez pas!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :